FERMETURE DE LA VILLA DE LÉRY

Jeudi, le 2 août dernier, c’est avec consternation que l’AQDR, secteur Beauce, a appris la fermeture de la Villa de Léry, résidence pour personnes âgées autonomes de Beauceville.

 

C’EST SCANDALEUX.

L’Association québécoise de défense des droits de la personne aînée (AQDR), secteur Beauce, représentée par madame Danie Paquet, s’est rendue sur les lieux en début d’après-midi jeudi.

«C’était l’état de panique, une situation de crise» de déclarer la représentante de l’AQDR, secteur Beauce. Une résidente, membre de l’AQDR, rencontrée sur place nous a confirmé qu’elle avait été avisée verbalement en fin d’après-midi mercredi  1er août, que tous les résidents devaient avoir quitté les lieux pour 18h le lendemain (jeudi).

«Heureusement, moi, j’ai mes filles qui sont ici pour m’aider. Cependant, certains résidents n’ont pas la même chance» de dire cette résidente.

En tant qu’organisme en défense collective des droits des aînés, nous souhaitons faire la lumière sur le déroulement des événements afin que cette situation ne se reproduise plus jamais. Monsieur Louis Plamondon, président de l’AQDR nationale, est déjà en contact avec le cabinet de la ministre à ce sujet.

Plusieurs questions sont sans réponse : Comment se fait-il qu’aucun avis écrit n’a été émis aux résidents? Les résidents pourront-ils récupérer le montant du loyer du mois d’août? Les résidents ont-ils droit à un dédommagement pour cette éviction sauvage? Dans quelles conditions les nouveaux baux ont-t-ils été négociés, sont-ils temporaires ou permanents?

Suite à cet événement, soyez assurés que l’AQDR, secteur Beauce, continuera de mobiliser ses énergies afin d’obtenir les réponses à ces questions.